Projet De La Ligne Nouvelle Provence Côte D'Azur (Lnpca)

Publié le 18/02/2021

 

 

La ligne Nouvelle Provence Côte d'Azur a pour vocation d'améliorer les "transports du quotidien" sur la Côte d'Azur. Le calendrier des deux premières phases du projet, qui prévoient la désaturation des noeuds ferroviaires de Marseille, Toulon, et la Côte d'Azur (Cannes et Nice), ainsi que l'amélioration des liaisons entre ces métropoles, avait été confirmé par le secrétaire d'Etat chargé des transports. 

L'Etat et les collectivités sont déterminés à poursuivre leur engagement dans ce dossier, dont le Réseau SNCF prépare en ce moment l'enquête d'utilité publique, annoncée pour cette année 2021.

Les travaux de la phase 1 du projet pourraient débuter en 2024, les premières mises en service étant prévues entre 2026 et 2028. Dans les Alpes-Maritimes, cette phase 1 portera sur la réalisation d'une gare TGV dotée de 4 voies à proximité de l'aéroport de Nic. Il faudra attendre la phase 2, donc pas avant 2027, pour voir les chantiers d'autres aménagements qui, à partir de 2035, donneront vie à "une navette azuréenne". Par cette appellation, il faut s'attendre à la circulation de huit à neuf trains par heure et par sens, dont 6 TER, via la ligne littorale entre Cannes et Menton. 

Cette ambition repose notamment sur la création d'une gare TER à quatre voies dans le quartier cannois de la Bocca, sur le site de "Cannes Marchandises", et sur divers aménagements entre la cité des festivals et Nice. 

Avant de remettre sa copie qui constituera la base du dossier d'enquête de déclaration d'utilité publique, SNCF Réseau procèdera en mars et avril, à une ultime concertation.  Dans le département, elle portera sur la bifurcation Cannes-Grasse. 

Suivez l’actualité immobilière et rejoignez-nous